E-réputation

Les actes que l’on pose sur la toile ont des conséquences qui échappent souvent à notre contrôle. Dans le monde virtuel, comme dans le monde réel, chaque internaute bâtit sa réputation. Pour ne pas être victime d’une mauvaise e-réputation, il faut prendre des dispositions pour veiller à son image via ses publications. Tout passe également par l’identité sur la toile. Bon nombre d’écarts peuvent entacher ces éléments.

La mauvaise information est un poison lent mais efficace

L’on a coutume de dire que « l’information c’est le pouvoir ». Mais seule la bonne information fait autorité. Les contenus que l’on partage sur le web, qu’ils soient écrits ou visuels, doivent diffuser des messages vrais et exacts. La recherche de la notoriété pousse souvent les internautes à faire des publications douteuses, dans le but de faire le « buzz ». Une rumeur n’est pas une information. Le préalable requis est un contrôle a priori de la véracité de l’information et aussi de sa pertinence. Les informations à caractère général et impersonnel doivent être relayées dans le but de communiquer. La difficulté provient souvent de la quête de l’exclusivité. Elle fait perdre de vue l’objectivité dont est empreinte la mission d’informer. Les informations à caractère public mais personnel sont les plus délicates. Elles requièrent un certain tact et une source fiable, au risque de créer un « badbuzz » et de vous identifier comme la personne la moins crédible de la toile.

Les actes compromettants et les déboires de la vie privée

Il suffit d’un geste déplacé pour remettre définitivement en cause l’intégrité et la crédibilité d’une personne. L’e-réputation n’est pas une valeur acquise. Elle nécessite une mise en garde permanente. Parfois, elle tient à ce qu’on fait ou omet de faire. Une image se travaille à partir de comportements positifs : savoir à quel moment s’exprimer, quoi dire, comment se montrer, etc. Toutes ces formules permettent de dévoiler sa personnalité sans dévaloriser son image. Lorsqu’on est une personne publique, il est important de soigner sa e-réputation. Un petit écart de comportement peut rapidement noircir l’image que l’on croyait acquise. Les frasques personnelles, une vie privée houleuse, une intimité controversée, les faits hors contextes peuvent déconstruire une e-réputation. Être l’objet de railleries sur Internet porte atteinte à l’image et la notoriété.

Les idéologies malsaines

Tout ce que l’internaute fait et dit sur le web, notamment sur les réseaux sociaux, aide à construire son identité et sa réputation. Au fil du temps, ses actions l’inscrivent dans un cadre idéologique spécifique. Le fait de définir une ligne de mire permet de tracer une trajectoire dans laquelle on va interagir. Le monde réel et virtuel se bâtit sur des valeurs sûres et des idéologies pacifiques. Un internaute, qui adopte des positions extrémistes, égoïstes et radicales, s’expose à des conséquences désastreuses. Même si celles-ci confèrent une position d’influenceur, elles vont entacher l’e-personnalité de l’internaute. Les valeurs négatives qu’il partage référencent sa e-réputation en mauvais exemple et le mettent en marge de la communauté dans laquelle il se fait remarquer. Les idéologies malsaines offrent une visibilité défavorable à la réputation en ligne. La rapidité avec laquelle on accède sur la toile donne malheureusement une liberté à tout le monde de remettre en cause une réputation virtuelle ou réelle déjà établie.